News from03july headquarters

Les trois points marquants de la keynote Apple de cette semaine

Impossible de passer à côté, cette semaine c’était la nouvelle keynote Apple. Qu’est-ce qu’on y a appris ? Résumé en trois points.

image

(Droits d’image : SIPA)

Handoff

Objectif fluidité entre les devices avec le procédé “handoff” qui permettra de continuer une tâche commencée, par exemple sur Mac et de la finir sur son iPhone. Même chose pour les SMS, que l’on pourra recevoir sur tous les appareils de la marque à la pomme. Comment ? Avec une interrelation entre OX Yosemite et iOS 8. Bon point pour les nouveaux OS, donc. 

Dépoussiérage des notifications

Autres aspect sympa, le fait que iOS 8 permettra désormais d’interagir directement sur les notifications push. Dans la même veine, le principe de fermeture des applis sera également enrichi. On a hâte de découvrir toutes les autres pépites que nous réserve ce nouvel OS, en espérant que l’effet de surprise sera aussi fort que celui qu’ iOS 7 avait provoqué !

image

La maison et la santé

Avec HomeKit et Health, Apple signe son entrée sur le marché de la domotique, ainsi que sur celui de la santé. Le premier permet d’entrevoir le futur des objets Apple, qui permettront de contrôler à distance volets et stores, systèmes de sécurité, volume sonore, etc. Un premier pas vers un véritable centre de commande de votre intérieur.

Pour Health, il s’agira de vous renseigner sur vos activités sportives : nombre de pas, calories brulées, selon la grande tendance du moment des applis de ranking. Mais on peut voit aussi se dessiner le futur de la marque à la pomme, dans l’optique d’emboiter le pas au cyborg Google, avec des transmissions directes aux mutuelles, aux centres médicaux, etc. Entre Google et Apple, la bataille pour nos données personnelles risquent d’être sans pitié !

On note donc un certain renouveau de la stratégie de la marque, axée sur de nouveaux marchés et moins repliée sur ses produits, qu’elle continue toutefois à améliorer. Preuve en est, le silence autour de l’iPhone 6, qui ne s’annonce plus comme priorité.

A suivre donc !

La start-up de la semaine – Mindie

Vite, vite, vite, ça va exploser !! 

De quoi ?

image

Mindie, l’app de génie à laquelle il fallait juste penser ! Hyper simple, tu prends une vidéo avec ton smartphone et Mindie te permet d’ajouter de la musique derrière. 

Quelle musique ? Celle que tu veux, Mindie a accès à tout le catalogue iTunes.

Exemple ? Là je vais partir dans une baraque de guedins en Corse avec mes pineco, et au lieu de poster des photos sur Facebook, je vais enregistrer des vidéos avec en fond Franky Vincent ou Rihanna. TA KOMPRI ?

image

Ca vient d’où ?

Mindie c’est français ! Whoop, whoop, inventée par Stanislas Coppin, Grégoire Henrion et Clément Raffenoux (Ecole Supérieure des Beaux-Arts), ils ont eu envie d’une appli simple, qui permette de “capturer sa vie en musique”. 

Et c’est vrai que dans l’univers du média social, après la photo (Instagram, Pinterest,…) ou la punchline (Twitter, Bold, …), le clip musical façon MTV des années 1980 était resté inexploité.

Ce qu’on aime dans l’appli ?

Une fois prise en main, c’est totalement addictif. Surtout, on souligne la haute performance en terme de design, qui signe une vraie volonté graphique de l’équipe : épuré mais punchy, un peu dans la lignée d’un Ultravisual

Et d’ailleurs les créateurs de Mindie le précise bien, ils dessinent tout en amont sur Photoshop !

Le super + de Mindie 

La fonctionnalité slow/fast motion qui permet de faire vraiment des trucs rigolos, pour peu qu’il y ait un décalage avec la musique choisie. 

La facilité à transférer, même à vos amis qui n’ont pas l’appli ; en privé façon Snapchat ou public via un lien :

http://www.mindie.co/c/kDGKLnswdJCj

Le truc mignon aussi, c’est qu’on sent que la V1 rame un poil, mais on voit déjà que la V2 va envoyer du boudin !

Chez 03 July, on sent le buzz arriver : une scène un peu banale du quotidien capturée avec un génial son en arrière-plan et c’est le carton assuré. Du coup, on est vraiment content de se dire qu’on partage le même Business Angel (Ilan Abehassera ) avec cette appli qui cartonne !

Pour plus d’info, leur blog ici !

Click & Boat – la start-up de la semaine !

Tu as envie de pimper pour concurrencer le mariage de Kim & Kanye ?

Le festival de Cannes c’est ta came ?

Ou encore on est fin mai et tu ne sais toujours pas ce que tu vas faire de tes vacances ?

Je te comprends mon hérisson. Heureusement je t’ai trouvé un super plan : 100€ la nuit sur ce yacht à Deauville, pile en face du casino, qui dit mieux ?

image

image

Click & Boat, chic et choc

Fondée l’année dernière par Edouard Gorioux et Jeremy Bismuth (Supélec, Paris-Dauphine), la cinquantaine à eux deux et déjà pas mal de voyages à leur actif, Click & Boat est une bien prometteuse start-up qui repose sur une idée simple : les propriétaires de bateau s’en servent en moyenne une dizaine de jours par an.

De l’autre côté, nombreux sont ceux qui aimeraient naviguer, mais qui habitent à Paris/ n’ont pas de skipper / n’ont pas les moyens, etc.

Pas de problème Madeleine ! Hop, une petite marketplace vite faite bien faite façon Drivvy ou Airbnb et en avant Guingamp ou Noirmoutier. 

Naviguer ou juste dormir à quai ?

En quelques clics tu entres ta destination, tes dates, ton budget, ton choix de bateau et de l’autre côté le propriétaire te fait une proposition. Si tu n’as pas de skipper et qu’il est ok, c’est lui qui t’emmène naviguer ! 

Sinon, tu peux aussi juste dormir à quai, original, romantique ou aventurier !

A ce jour, plusieurs centaines de réservation ont été faites et les retours sont excellents : facile, rapide, efficace, sympa !

image

Côté start-up

Ce qui est marrant, c’est d’entendre Edouard parler de leurs débuts : “Passer des heures à contacter des propriétaires de bateaux dénichés dans des petites annonces ou des assos de voile pour les convaincre de nous faire confiance, ça forme le caractère et forge l’humilité ! “

Aujourd’hui, les garçons dirigent six personnes, et ont pour eux une flotte de 250 bateaux, du radeau au palace flottant, ce qui fait d’eux le plus gros loueur de France ! 

Le futur c’est aussi un développement à l’international pour contrer les effets de saisonnalité ou une appli mobile qui te permettrait de  voir la disponibilité de ce trois mats amarré juste là. 

Alors cet hiver, un petit tour en Guadeloupe pour pas cher ? 

P.s: jeune start-up marketplace de locations de bateaux entre particuliers cherche développeur au coeur accroché iOS et sans mal de mer. Who’s in ?

Facebook veut tout savoir de votre vie amoureuse avec ses nouveaux boutons !

Toujours plus à la recherche d’informations sur ses membres à monnayer, on a appris hier que Facebook va aller plus loin dans la collecte en proposant aux utilisateurs de pouvoir demander des informations à leurs amis, par le biais de boutons spécifiques.

Exemple : vous pourrez demander à votre crush de préciser s’il est célib, marié, ou whatever. 

Plus exactement, vous pourrez envoyer un petit message au Brian en question, associé à la requête sur le statut. 

Plutôt malin, Brian pourra vous répondre sur son statut en cochant un ensemble de possibilités tout en gardant ce statut confidentiel. Mais évidemment Facebook en profite pour vous redemander de opt-in que vous ne voulez pas l’afficher sur votre profil (lourdeur !)

On se doute de l’intérêt de l’information pour la poursuite de la stratégie mobile de Facebook, et notamment dans le cadre de son développement en régie pub. Savoir si vous êtes célibataire ou en couple permet évidemment de préciser un peu plus l’acuité des publicités qui vous sont adressées. Mais tout de même, ça laisse sceptique. 

Facebook, en perte de vitesse ?

Le jeu de la poubelle…

… et non celui de la bouteille, qui, on le sait bien, te permit de rouler ta première pelle (pouce up) à ta cousine (pouce down) en quatrième.

image

Le jeu de la poubelle c’est quoi ?

C’est l’idée que, hou hou, ouvrez les yeux, même si ce n’est pas un objet hyper sexy, la poubelle peut-être un objet intelligent (exactement comme un geek) avec lequel on pourrait envisager plus de chose qu’actuellement (exactement comme un geek).

Et c’est ce que s’est dit la ville de Philadelphie, qui a installé des poubelles qui … parlent.

Ou plus exactement, envoient un signal aux autorités quand elles sont pleines, pour éviter les tournées inutiles des agents éboueurs… Pas mal non ?

image

Big Belly Solar, c’est le nom de la firme, a été fondée en 2003 par Jack Kutner, un ingénieur américain d’une quarantaine d’années qui travaillait auparavant (avant la crise fi ?) chez Merrill Lynch, mais a éprouvé le besoin d’aider sa communauté et de “think outside de box”. Ca ne vous rappelle pas quelqu’un ? (Dieu) (Steve Jobs). 

Plutôt malin, il présente son entreprise surtout de façon capitalistique, en expliquant que performances économiques et développement durable sont loin d’être antinomiques. 

Par exemple, il a pourvu ses poubelles d’une fonctionnalité de convoyeurs d’énergie solaire, fabriquée avec le recyclage des déchets… Tellement ingénieux !

Et du coup, $1M en moins sur la facture des frais généraux de l’université de Boston qui a installé les Big Belly, plutôt bien dessinées, sur l’ensemble de son campus.

Qui dit mieux ? 

Où travailleras-tu en 2030 ?

Quand on travaille dans une start-up et qu’on en rencontre plusieurs par mois, forcément, la question se pose : laquelle de nous tous est la plus accurate, en phase avec la tendance, le marché, les besoins des consommateurs et leur capacité de consommation ?

Du coup, je suis allée regarder du côté de la recherche ce qu’il se dit – les chercheurs prévoient beaucoup et partagent peu, sur le monde du Digital aux alentours de 2030.

Quelles sont les grandes tendances ?

Z-punkt, une agence de blue Ivy death cube metal conseil berlinoise est justement spécialisée dans ce genre de prospection. Ils ont sorti un rapport tout récemment sur les tendances au travail en 2030, et plus particulièrement dans le digital. Je suis sympa, je vous fais une petite revue de littérature des points centraux. 

Z-Punkt signale que nous n’en sommes qu’au début de l’ère de la digitalisation des objets. De nombreux secteurs ne sont encore qu’au début des fameux “objets connectés” : dans le retail par exemple, rares sont les magasins qui proposent des services de “click & collect”, même dans les pays où la concentration d’automobiles est forte. 

Réalité augmentée, shopping hybride, maison intelligente, une foule d’opportunités sont en train de se créer pour les start-uppers réactifs, sur des marchés encore jeunes, et donc non soumis à la concurrence.

Z-Punkt souligne toutefois une majeure barrière à l’entrée de ce secteur : le coût de la main-d’oeuvre digitale. Et il est vrai que déjà aujourd’hui, nombreuses sont les start-ups qui peinent à recruter de bons CTO (à commencer par nous). 

Encore plus original

Cette étude propose des pistes qui ne sont encore que peu répandues. L’assistance intelligente, par exemple, pour envisager des objets qui nous “aident” ou nous emmerdent. Que pensez-vous par exemple de la fourchette qui vibre quand vous déglutissez trop vite ? 

Amis start-uppers, n’hésitez-donc pas à aller lire cette étude très intéressante, et n’oubliez pas que la seule limite c’est votre imagination !

On embauche ! (en anglais)

image

Hé les copains, regardez ce que j’ai rédigé cet aprem :

We are looking for an iOS/Android Junior Developer !

About us

03 July is an independent mobile applications developer, who aims at providing local information and drive-to-store service. We released two major apps in 2013: Hungry Now, the fastfood locator, displayed worldwide in more than 15 languages; and Gasoil Now, gas stations locator (France only for now).

Featured by Apple – Best Of Apps 2013

Featured by Windows Phone Store

Won a FWA Awards

Gasoil Now, 2013 Best App of Service of the year– by Trophée des Apps // Best App of Service of the year as Independant Developper – Tech Days Paris

We aim at providing intuitive and design apps, as well as accurate drive-to-store informations. Not only are we ever growing (opening offices in San Francisco) but we are looking for a developer who expects to be at the cutting edge of its technology. We are located in the 2nd district of Paris.

Be foolish, be hungry and dare to join us!

Required Qualifications

Computer Science School type Epitech / Epita / 42

  • 2+ years experience building native iPhone/iPad applications with at least 1 application in the Apple App Store.
    Demonstrated ability developing with Objective-C, iOS SDK, and XCode.
    Experience building Java or .Net applications.
  • (To cut the bullshit, we are just looking for a good developer, really fond of coding, coding, coding) ( —- ma phrase préférée)

Salary Information

32-38k € depending on the experience (je vais changer de spécialité)

Ca vous chauffe ? (et vous ressemblez à Ryan Gosling?)

Faites tourner !

Update de la semaine – les nouvelles façons de faire du shopping

Du shopping ? Pouaaahhh, t’exclames-tu derrière ton écran, un vrai supplice !

Mais cette semaine, nous te proposons trois petits nouveaux sites qui font leur preuve, pour améliorer ton expérience achat.

Allez, on commence par les garçons,

Chictypes

Ils ont bien ciblé le problème : la plupart des hommes n’ont ni le temps, ni l’envie de piétiner pendant des heures dans les magasins. Alors, ce sont les magasins qui viennent à eux !

L’idée de Chictypes, c’est que vous renseignez un questionnaire en ligne, vous échangez avec un styliste au téléphone, il fait le sale boulot pour vous et hop ! vous reçevez un colis à la maison, d’une sélection de vêtements choisis en fonction de vos goûts !

On aime : le site plutôt bien foutu, la simplicité du concept et l’humour de la ligne éditoriale !

Flayr

image

Pour les filles cette semaine il y a Flayr, le nouveau site de lèche-vitrines, qui fait pas mal parler de lui (levée de 5 millions d’euros dernièrement).

Flayr se présente comme une énorme marketplace où des Flayreurs vous font part de leur coup de coeur. Plutôt bien agencé, il ravira les fashion addicts qui sont lassées de Pinterest. Il propose également de vous avertir des réductions sur vos articles préférés.

Evidemment, le produit se décline en application, avec un bouton pour “flayrer” directement vos coups de coeur. 

On aime : le mélange Etsy/Pinterest, le côté Made in France du site, le système de recommandations qui semble assez abouti. 

Les Petits Frenchies

Toujours sur la tendance du Made in France, le site des Petits Frenchies vous propose de découvrir le meilleur de la production hexagonale sous forme d’un blog plutôt pas mal foutu.

image

Le site met en valeur des entrepreneurs français et précise lorsque la production est fabriquée en France. 

On aime : le dynamisme de l’équipe (20 ans? 23?) , l’identité du site avec des onglets Alimentation et Maison, la e-boutique directement intégrée. 

Vous avez testé ? Dites nous ce que vous en pensez !

Acorns – Construisez un porte-feuille d’actions avec des centimes !

Super idée à surveiller de près, c’est la start-up Acorns, qui propose une appli (iOS ou Android, toujours en phase de développement) qui vous permet d’investir en Bourse avec… juste quelques centimes !

image

Partant de la frilosité des investisseurs novices (que ?, quoi ?, comment ?) qui n’ont souvent pas la somme minimum pour investir, ou qui sont rebutés par la commission qui leur prendrait tout leur bénéfice, Jeff Cruttenden a lancé cette idée avec son père, lui-même financier et trader de haute volée.

L’idée est simple, l’appli est reliée à votre compte (obligatoire pour tous les sites boursiers) et arrondit au dollar supérieur tous vos achats. De cette façon, vous accumulez des centimes, qu’elle se charge de placer en Bourse pour vous. 

image

Là où on lui fait confiance, c’est que sa première levée de fonds lui a rapporté pas moins de 8,5 $ millions et que parmi son équipe de 20 personnes, basés en Californie, se trouve rien moins qu’Harry Markowitz, prix Nobel d’économie. Solide

Toutefois, Cruttenden explique qu’il n’a pas pour but de modifier le comportement des gens : ” Je sais bien que tout le monde sait que ce ne sont que des centimes, et que dans l’idéal il faudrait investir davantage, mais Acors vous permet de faire le premier pas.”

Evidemment, comme n’importe quel investissement, il souligne aussi que si gain il y a, vous pourrez aussi perdre de l’argent… en centimes !

Fort de sa connaissance des marchés, Cuttenden compte s’appuyer sur l’aide de gestionnaires de fonds, qui dirigeront votre porte-feuille pour vous. De votre côté, l’app vous demandera quand même quel degré d’aversion au risque vous présentez. Alors, plutôt shark ou mamie ?

image

We search an iOS/Android developper!

apple_code

About us

03 July is an independent mobile applications developer, who aims at providing local information and drive-to-store service. We released two major apps in 2013: Hungry Now, the fastfood locator, displayed worldwide in more than 15 languages; and Gasoil Now, gas stations locator (France only for now).

Featured by Apple – Best Of Apps 2013

Featured by Windows Phone Store

Won a FWA Awards

Gasoil Now, 2013 Best App of Service of the year– by Trophée des Apps // Best App of Service of the year as Independant Developper – Tech Days Paris

We aim at providing intuitive and design apps, as well as accurate drive-to-store informations. Not only are we ever growing (opening offices in San Francisco) but we are looking for a developer who expects to be at the cutting edge of its technology. We are located in the 2rd district of Paris.

Be foolish, be hungry and dare to join us!

Required Qualifications

Computer Science School type Epitech / Epita / 42

  • 2+ years experience building native iPhone/iPad applications with at least 1 application in the Apple App Store.
    Demonstrated ability developing with Objective-C, iOS SDK, and XCode.
    Experience building Java or .Net applications.
  • (To cut the bullshit, we are just looking for a good developer, really fond of coding, coding, coding).

 

Salary Information

32-38k € depending on the experience